Rester connecté sans se perdre

Pour beaucoup d'enfants de plus en plus jeunes, d'adolescents et mais aussi d'adultes, il est difficile d'imaginer la vie sans les réseaux sociaux. Il est indispensable de rester connecter avec ses amis, d'être au courant de ce qui se passe dans le monde et se divertir des mêmes choses qu'eux. Ils ont du mal à imaginer le temps où leurs parents n'avaient qu'une ligne fixe à la maison et où les cabines téléphoniques existaient encore.


Les adolescents et les jeunes adultes reconnaissent cependant de plus en plus que les réseaux sociaux peuvent aussi être une source de stress. Lorsqu'ils font défiler les photos sur leurs écrans, ils se comparent souvent, consciemment ou pas, aux autres. Or, les gens ont naturellement tendance à publier leurs meilleures photos, mises en scène ou pas, retouchées ou pas.


Il est certes amusant de faire défiler les photos de nos amis et connaissances mais cela peut aussi nuire à l'estime de soi lorsque notre vie ne semble pas aussi parfaite que celle des autres. Cela peut vous amener à reconsidérer votre propre présence sur les réseaux sociaux et vous pousser à avoir l'air parfait(e) tout le temps, peu importe ce que vous ressentiez vraiment. J'ai récemment vu un jeune couple au restaurant, l'un comme l'autre rivé à leur mobile. Le seul moment où je les ai vus se rapprocher a été pour prendre divers selfies ensemble, tout sourire alors qu'ils ne s'étaient pas adressés la parole durant leur repas.


L'autre stress dont on parle est celui de la peur de manquer quelque chose. Il y a même un acronyme anglais pour le désigner : FOMO (Fear Of Missing Out). Les réseaux sociaux sont très bien pour rester connecté à tout, où que vous soyez mais comme il y a toujours quelque chose de nouveau, vous n'avez jamais l'impression d'avoir tout vu et vous ne pouvez jamais faire de pause.


Les réseaux sociaux vous donnent aussi la preuve parfois, que vous manquez effectivement quelque chose. Quand vous voyez vos amis passer du bon temps sans vous, cela fait mal. Voir un ex entamer une nouvelle relation est également douloureux.


Si passer du temps sur les réseaux sociaux est source de stress, le conseil habituel est de débrancher. Et si c'est un bon conseil, il n'est pas très réaliste, surtout pour les adolescents, qui passent une grande partie de leur temps à socialiser en ligne.


Et cette socialisation des adolescents est plus importante qu'il n'y paraît. Les adolescents cherchent encore leur place dans le monde et c'est souvent à travers leurs relations qu'ils commencent à donner un sens à leur identité. Il n'est pas dans leur intérêt d'arrêter complètement d'utiliser les réseaux sociaux. Mais il faut trouver le moyen d'avoir des relations saines et une bonne estime de soi tout en continuant à utiliser les médias sociaux. Comment faire ?


Pratiquez la pleine conscience

La pleine conscience est une technique qui permet de vivre le moment présent. Elle vous aide à devenir plus conscient de ce qui se passe autour de vous et de ce que vous ressentez. Prendre le temps de ralentir et de remarquer ces détails vous aide à réguler vos émotions et votre niveau de stress. Elle introduit également un niveau de réflexion et de conscience de soi que les gens n'ont souvent pas lorsqu'ils font défiler des flux en ligne.


Si elle est appliquée à l'expérience des médias sociaux elle-même, la pleine conscience peut aider les enfants à gérer l'émotion générée par toutes ces informations sur ce que font leurs amis.


Faites le point avec vous-même

Essayez d'être plus conscient de vous-même et de donner la priorité à ce que vous ressentez et à ce que vous pensez lorsque vous utilisez les réseaux sociaux. Essayer d'être conscient de l'impact des réseaux sociaux sur vous. Posez-vous les questions suivantes : Comment je me sens en ce moment ? Comment cette application me fait-elle sentir ? Comment cette photo m'a-t-elle fait sentir ? Essayez d'être conscient des changements d'humeur et voyez si vous remarquez des tendances.


Ce n'est pas grave si vous remarquez que les émotions que vous ressentez sont négatives. Essayez de ne pas juger ce que vous ressentez, mais reconnaissez votre émotion. Reconnaître ses sentiments de jalousie ou de tristesse peut s'avérer très puissant, car cela aide à atténuer le malaise. Cela peut également vous aider à gérer votre émotion, sans vous laisser emporter par elle.


Les gens essaient parfois d'utiliser les réseaux sociaux pour se remonter le moral lorsqu'ils sont déprimés ou qu'ils s'ennuient. Ainsi, si vous vous sentez mal dans votre peau, vous pouvez poster quelque chose de totalement opposé, comme un joli selfie ou une belle photo de vos ami(e)s. Parfois, le fait de projeter quelque chose de différent, ou de recevoir des compliments en ligne, peut vous faire sortir de votre humeur du moment.


Mais la satisfaction est souvent éphémère, et vous pouvez avoir l'impression de tromper tout le monde. Si vous remarquez que vous vous sentez encore plus mal après coup, sachez que ce n'est pas rare et cherchez des moyens plus fiables d'améliorer votre humeur.


Utilisez la technologie

Utiliser la technologie pour suivre votre consommation de réseaux sociaux est une autre stratégie recommandée. Par exemple, il existe des applications comme Moment et Checky qui sont conçues pour vous aider à suivre la façon dont vous utilisez votre téléphone.


Vérifiez combien de temps vous passez réellement sur certaines choses. Lorsque vous êtes dessus, que faites-vous réellement ? Quelles sont vos émotions ?


De même, les applications de suivi de l'humeur et les journaux intimes vous rappellent de prendre le temps de faire le point avec vous-même. Ils permettent également d'enregistrer ce que vous avez ressenti, ce qui vous permet d'y revenir après coup. La collecte de données sur la façon dont vous utilisez la technologie et sur la façon dont elle vous affecte vous aidera à repérer des tendances et, si nécessaire, à développer de meilleures habitudes. L'observation des données peut être surprenante, car nous n'avons souvent pas conscience du temps que nous passons une fois que nous commençons à défiler.


Si vous voulez essayer d'en savoir plus sur la pleine conscience, il existe également des applications qui vous guident à travers les bases de la pratique de la pleine conscience. Headspace et Smiling Mind sont deux applications populaires. Smiling Mind est conçu pour les jeunes et peut donc convenir davantage aux préadolescents.


Se déconnecter

La meilleure façon de prendre un peu de recul est de faire des pauses occasionnelles dans les réseaux sociaux. Faites du yoga, courez, passez du temps avec vos ami(e)s en personne ou dans la nature. Quoi qu'il en soit, faire des choses dans la vie réelle peut être un excellent moyen d'évacuer le stress et de se sentir mieux dans sa peau, ce que ne fera jamais le défilement d'un fil d'actualité.


Essayez également de pratiquer la conscience de soi pendant les activités hors ligne. Remarquez comment vous vous sentez sur le moment lorsque vous êtes actif, et notez ce qui vous semble vraiment amusant. Vous pourriez vous surprendre. Et il y a de fortes chances que vous trouviez cette expérience assez addictive, elle aussi.

9 vues0 commentaire