Comment demander aux enfants ce qu'ils ressentent.

Si vous posez des questions vagues, vous obtiendrez des réponses vagues, y compris le redouté "ça va" (la quintessence de l'impasse conversationnelle). Posez des questions ouvertes mais précises :

  • Qu'as-tu appris aujourd'hui ?

  • Quel est le commentaire le plus intéressant ou drôle que tu as entendu aujourd'hui ?

  • Quelle est la chose la plus amusante que tu as faite aujourd'hui ?

  • Qu'est-ce que tu attends avec impatience demain ?

  • Quel a été le moment le plus difficile de ta journée aujourd'hui ?

  • Dis-moi quelque chose qui t'a plu aujourd'hui et une chose qui t'a déplu.

L'heure du coucher n'est pas le bon moment pour poser des questions. Les enfants commencent à se détendre de leur journée. Les enfants anxieux, en revanche, ont plus de soucis la nuit. Cherchez un moment neutre et calme.


Peut-être est-il possible d'avoir des discussions détendues, soit pendant le dîner, soit lors d'une promenade en famille.


Si vos enfants ne sont pas capables d'exprimer ce qu'ils ressentent, utilisez un tableau des émotions et travaillez à partir de là. Certains enfants de 5 ans peuvent expliquer, en toute clarté, ce qui les a bouleversé et pourquoi. Certains adolescents, quant à eux, peuvent à peine gérer une réponse de deux mots et ne creuseront pas plus loin sans y être amicalement incités. Vous voulez que les enfants soient aussi précis que possible sur ce qu'ils ressentent exactement car s'ils peuvent le nommer, ils peuvent l'affronter.


Post sur la gestion des conflits et sur le dialogue parent / enfant

7 vues0 commentaire